mercredi 4 décembre 2013

Ansar Al-dine changent les masques mais pas la stratégie!

Depuis ça création le groupuscule Ansar Al-dine change les masques
et, organise des complots cotre l'Azawad et sont peuple. Notez que
ce groupuscule a été créé en 2012 par l'Algérie pour venir en aide à
son allié historique qui est le Mali. Le mission de groupuscule est de
créer un climat favorable à la prolifération des amalgames afin de faire
passer le projet indépendantiste touareg  comme un projet jihadiste
terroriste, ce qui va discréditer les revendications touarègues.

Il faut notez aussi que ce groupuscule en une seule année s'est
transformé d'une groupe à l'autre en se représentant sous différentes
nominations: Ansar Al-dine MIA (Mouvement Islamique de l'Azawad)
HCUA (Haut Conseil pour l'Unité de l'Azawad). Et le voici aujourd'hui
il est entrain de se représenter sous couleur de RPM (Rassemblement
Pour la République); le parti du président malien. En réalité Ansar
Al-dine n'ont fait que revenir à leur point de départ le Mali, ce
groupuscule a organisé et, continue d'organiser les complots contre
l'Azawad. Le problème ce n'est ni l'islamisme ni les islamistes, mais
surtout l’hypocrisie et, les hypocrites qui surfent sur les revendications
touarègues afin de réaliser leurs propre agendas ou encore les agendas
de leurs patrons qui ne veulent pas voir la liberté pour le peuple
azawadien.
 

lundi 18 novembre 2013

La folie impérialiste de la rire-publique terroriste du Mali!

Depuis son indépendance cette indépendance qui n'existe d'ailleurs que
dans les bouches de ses responsables corrompus; la république ou
plutôt la rire-publique terroristes du Mali mène une campagne
extraordinaire  pour exterminer le peuple touareg, et falsifier l'histoire de
l'Azawad en complicité avec ses voisins de la sous région qui n'ont
aucune inquiétude autre que de voire ce peuple vive en dignité et prospérité.
Le Mali qui n'a pu exister auparavant que grâce à la France et qui ne peut
aujourd'hui aussi conserver son existence que grâce à cette France.
Et pourtant celà ne l'empêche pas d'avoir une tendance impérialiste
destinée à dominer les autres alors qu'il peine même à imposer son autorité
sur Bamako; et puis  les responsables de ces soit disant état n’hésitent pas
à nous parler de ce qu'ils appellent l'armée malienne, dont ils pensen qu'elle
n'est pas présente à Kidal comme il le faut pour sécuriser cette ville. Mais
la question qui se posent déjà est: Ceux qui avance cette preuve sont-ils
de nous situé une ville sécurisée par cette  l'armée malienne?
Et en plus une armée elle même sous la protection peut-elle protéger les
autres?
Aujourd'hui tous savent que le Mali n'est qu'une pseudonyme derrière
lequel agisse une grande puissance internationale qui se dit démocratique
et protectrice de droits de l'homme. Ce qui ne l'empêche pas d'imposer
sa dictature aux autres, voire même de massacrer les azawadiens par
une organisation terroriste appelé "l'armée malienne". Cette puissance qui
autre que la France, et qui traîne derrière elle  l'armée  criminelle et
génocidaire du Mali doit savoir que cette armée est incapable d'amener
aucune action contre les terroriste, et elle est inefficace dans ce domaine.
Au contraire le gouvernement malien est entrain de renforcer ses
relations déjà forte avec les terroriste Ansar Al-dine, qui ont déjà
présenté leur candidature aux prochaines élections législatives après
avoir intégrer les parties politiques maliennes.   



mercredi 23 octobre 2013

L'indépendance de l'Azawad est inévitable

Le problème qui oppose l'Azawad au Mali n'a qu'une solution
et une seulement pas deux ni plus. Cette solution n'est autre que
l'indépendance totale de l'Azawa. Et cette indépendance doit être
sur tous les plans; politique, économique et, culturelle...
La rupture est désormais inévitable entre le nord (l'Azawad) et le
sud du Mali.Les comportements de différents gouvernements maliens
a prouvé leurs incapacité à répondre aux exigences de différentes
communautés au sein de leur état créer par la colonisation, surtout la
communauté touarègue.D'ailleurs le problème touareg n'est pas un
problème avec un tel ou tel gouvernement mais surtout un problème
avec l'état malien.

Les touaregs n'ont jamais revendiqué ni une autonomie ni encore une
décentralisation. Les revendication touarègues étaient et restent toujours
l'indépendance  de leurs territoires. et j'insiste bien "leurs territoires".
toute autre solution ne sera qu'une trêve entre l'Azawad et le Mali.

lundi 23 septembre 2013

L'arguiment de la sous-région pour opposer l'indépendace de l'Azawad.

les pays de la sous-région ont un seul arguiment pour opposer
l’indépendancede l'Azawad, chaque fois que les touaregs
exigent l'indépendance de leur territoiremis sous l'occupation
 malienne par la colonisation française. Cet arguiment qui consiste
à expliquer à la communauté internationale que l'indépendance de
l'Azawad constitue une véritable menace à leurs frontières créés par
héritées de la colonisation. Mais la question qui se pose est: Jusqu'à
quand les touaregs vont rester prisonniers de frontières et des nations
agressives qui ne représentent aucune  réalité ni sociale ni historique.

Les pays qui s'appuient sur ce qu'ils appellent  "intangibilité de frontières"
semble qu'ils plus d'importance aux frontières qu'aux être humains
agressés par ces frontières illégitimes, ce qui est inattendu. Peut-on oprimer
la liberté les droits et les revendications d'un peuple dans le but de protéger
une frontière souvent lui-même illégale?
Si la réponse est positive le monde n'a qu'aller  en enfer avec ces lois qui
honorent les mensonges et stigmatisent les hommes.

dimanche 11 août 2013

Le MNLA valide un accord avec les bandits gandarabe (MAA)

La jeunesse touarègue  informe l'opinion publique azawadienne
 qu'elle n'estpas concerné par l'accord signé entre le MNLA et
 les bandits de Gandarabe dit:MAA  ( Mouvement Arabe de
l'Azawad). Il faut noter que c'est la Mauritaniequi a créé ce mouvement
 de Gandarabe etc'est elle qui a organisé la conférence ou plutôt
la farce qui a aboutit  à cet accord dont on ignore l'objectif jusqu'au moment.
dans un communiqué rendu publique le responsable de MNLA confirme que
c'estdans l'intérêt de l'Azawad qu'ils ont signé cet accord. Mais la question
restecomment un accord avec les milices créés par le gouvernement malien
 sera dansl'intérêt de l'Azawad?

Tout le monde savent que ces milices arabes n'ont aucune but autre que
la nuisance àl’indépendance de  l'Azawad, et ralentir le projet indépendantiste
 touareg. La raison porlaquelle nous informons l’opinion publique touarègue
que nous rejetons avec  la plus grandefermeté cet accord.




Vive TOUMAST, et vive l'Azawad.  

lundi 15 juillet 2013

La terre touarègue le champ de tous les interventions

De la colonisation française à l’intervention des états-unis et leurs
marionnette arabe; l'Algérie le Qatar et l'Arabie-Saoudite en passant
 par les ex-colonies françaises la terre touarègue essaie toujours de
 reconquérir sa liberté  et sa dignité. Nos terres sont spoliées nos
droits sont bafoués et, notre peuple chassé.
Tandis que notre peuple soufre de les camps de réfugiés, la France
traîne les armées africaines génocidaires y compris l'armée malienne
sur notre territoire. Cette armée qui s'est livré à des exaction très
graves contre le peuple touareg, depuis les années soixante jusqu'à
nos jours cette armée ne fait que continuer son travail .

Le Mali qui est d'ailleurs comme ses voisins qui ont hérité l'espace
touareg ne conserver sa légitimité ni son existence sans la France    
qui a joué hier le rôle de créateur et, aujourd'hui joue le rôle de
protecteur; sans qu'elle donne aucune importance aux crimes que
cette armée est entrain de commettre contre la population touarègue
en particulier et le peuple azawadien en général .

Sachant que la situation de touareg au Mali  n'est pas mois grave
 que leur situation en Algérie ou au Niger, ces deux pays sont entrain
mener une guerre totale contre les touaregs et leur identité, même hors
leurs frontières artificielles ces pays sont intervenus au Mali pour soutenir
le soit disant état du "Mali" contre ce qui est considéré comme sa propre
population "les touaregs". Et même à cultiver le terrorisme à travers leurs
services de renseignements afin d'occulté le vrai problème de la région.

lundi 1 juillet 2013

L'accord de Ouagadougou l'autre honte de MNLA

Il faut préciser premièrement que de ma part je n’attends rien
 de ce mouvement qui a prouvé à plusieurs reprises son incapacité
à réaliser les aspiration légitime du peuple touareg. Les responsables
de ce mouvement sont allé jusqu'à négocier notre identité avec les
terroristes Ansar Al-dine  et leurs alliés d'Al-Qaïda et MUJAO.

 Et puis voilà l'accord de Ouagadougou qui vient aujourd'hui  comme
une carte d'honneur pour l'état terroriste du Mali. Cet accord qui est
une honte pour le MNLA ne nous a pas surprit en réalité  car il n'est
pas le premier honte pour ce mouvement et il ne sera pas sans doute
 la dernière. La moindre de chose qu'on puisse dire de ce mouvement
ce qu'il est tout simplement comme l'état terroriste du Mali.

Il faut savoir que le MNLA est arrivé à Ouagadougou le mains vides
 ces responsables n'ont aucune carte à jouer sur la table de négociations
 car il a fait tant de concessions avant même de s'assoir autour de la table
de négociations avec le Mali.
Aujourd'hui les azawadiens doivent s'organiser pour prendre la leadership
aux mains des responsables de ce mouvement, et pour dire NON  à
l'état terroriste du Mali. Cet sub-état créé par la France qui  a entamé ces
crimes contre le peuple touareg il y a plus d'une cinquantaine d'années  est
état criminel , mafieux. Et malgré tous ça la communauté internationale
cherche toujours à y insérer les touaregs. Sachant qu'il ne fera que continuer
ses crimes odieux et ses relations mafieux avec les organisations terroristes
financées par ses alliés arabes notamment l'Algérie, le Qatar et l'Arabie
Saoudite.

dimanche 16 juin 2013

Gandakoy, Gandayzo, et Gandarabe (MAA) l'alliance criminelle

Les milices malienne financées par l'Algérie et autre pays arabe,
 pour nuire à l'indépendance de l'Azawad, et exterminer les touareg
 sur leur territoirece qui est l'objectif de l'arabisme et de la négritude.


Gandakoy, Gandayzo, et Gandarabe (MAA) ont été présenté à
la médiation burkinabé par le gouvernement malien comme des mouvements
légitimes  afin d’inclure ces milices criminelles dans l'action politique
de l'Azawad. Nous annonçons que toute rencontre avec ces milices
maliennes qui ont commis des crimes très graves contre la population
 touarègue, est un affront pour notrepeuple.Ces milices devront être
punis et ils seront punis.En plus ces milices n'ont aucune revendication,
 leurs revendications sont tous cellesdu gouvernement terroriste du Mali.
La raison pour laquelle le Mali et la médiation burkinabé font tous leurs
efforts pour intégrer ces milices dans les négociations en cours à Ouagadougou
 avec le MNLA, et l'état criminel du Mali, ce qui est un instruction
de ce gouvernement  à la médiation burkinabé. Cette instruction est destinée
 surtout brisé les rangs de l'Adversaire.

mercredi 5 juin 2013

L'armée terroriste du Mali profite d'une protection française!

La France continu de protéger et favoriser l'armée terroriste du Mali. Tandis que l'armée terroriste du
Mali, est entrain de massacrer, la population touarègue dans la région de Tombouctou et de Gao,
La France continue de livrer les arme et la munition à cette armée terroriste, pour qu'elle aille à Kidal
afin de commettre plus de crimes contre la population. touarègue.

La France est tromper si elle    que cette fois aussi, elle peut nous arracher notre terre pour la donner
à ses esclaves maliens, et Ouest-Africains (CEDEAO). Comme l'avait fait pendant la colonisation.
Aujourd'hui les touaregs trouveront des alliés pour libérer leur territoire de tous les terroristes et les obscurantistes africains venus sur les de l'armée française. L'Azawad sera libre sans la France et ses alliés terroristes qui nous massacrent partout où il se trouvent.


Vive TOUMAST. et vive l'Azawad.

mercredi 22 mai 2013

HCUA: un conseil pour le blanchissement de terroristes.

Il semble que les hypocrites et narcotrafiquants terroristes Ansar Al-dine, et MUJAO
ont trouver une nouvelle façon de se blanchir.Après la transformation d'Ansar Al-dine en
MIA (Mouvement Islamique de l'Azawad), et le MUJAO en MAA (Mouvement Arabe
de l'Azawad). Ces deux mouvement tentent de  nouveau à nouer leurs relations via une organisation
qu'ils ont créer de nouveau et, qu'ils ont appelé le Haut Conseil pour  l'Unité de l'Azawad (HCUA).
Le HCUA est une organisation comme ces précédente et dont les responsables sont ceux d'Ansar
Al-dine. Le principal objectif  de HCUA est le blanchissement de terroristes Ansar Al-dine et MUJAO
afin qu'ils puissent continuer de nuire à l'indépendance de l'Azawad, qui est le seule obsession de leurs
maîtres algériens.

Le peuple touareg coupera la route à toute initiative destinée à nuire à l'indépendance de l'Azawad.
Nous informons la communauté internationale que ces criminels et trafiquants de drogue ne représente
rien autre que leurs poches, c'est pourquoi ils ont même honte d'apparaître en publique. Et nous rappelons
la communauté internationale et surtout la France qui est très impliquer dans le conflit qui oppose l'Azawad
au Mali, que toute solution qui n'est pas basée sur le droit à l’autodétermination de peuple de l'Azawad ne
sera qu'une solution provisoire.

Les vrais problèmes se résident dans l'unité du Mali et non pas dans sa partition.   Même si la France réussirait à établir l'unité politique et économique du Mali, elle ne peut pas établir l'unité  sociale et culturelle
qui est le source de tous les problèmes entre les deux parties le peuple azawadien et le peuple malien.

l'Azawad est une réalité qui existe et existera aussi. Les évènements en  cours dans les deux régions de Tomboutcou, et Gao où l'armée malienne est entrain de massacrer la population touarègue, prouvent que
que la paix et l'unité entre le deux  peuple azawadien et malien est désormais impossible. Et que le soit disant
état malien ne veut pas la paix car son seul objectif est l'extermination de peuple touareg sur son territoire encêstral.

lundi 13 mai 2013

François Hollande le président du Mali!!

Après un entretien avec son homologue nigérien le présiedent
François Hollande qui n'est plus le président de la France mais surtout le
président du mali a exprismé que  les élections se tiendrons sur tout le territoire
du Mali y compris l'Azawad. Et nous remercions monsieur François Hollande pour
avoir nous exprimer qu celui le président du  Mali. Et que ces élections sont des élections
françaises sur le territoire du Mali et en Azawad, et ça nous le savons déjà.
La raison pour laquelle nous avons appelé la population azawadienne à boycotter ces élections
étrangères

Même si la France peut exiger, des élections sur le territoire azawadien il ne peut pas elle ne peut
pas obliger la population azawadienne de passer ces élections moribondes. Nous apollons toujours
tous les touaregs à boycotter les Mali  et tous ce qui symbolisent son existence en Azawad.

lundi 22 avril 2013

Commission réconciliation et dialogue poudre dans les yeux

Ce dernière initiative malienne qui consiste à créer une commission baptisée
"la commission réconciliation  et dialogue". Et qui est constitué essentiellement
des hommes politiques azawadien et maliens corompues, ne peut être jamais
une solution au problème qui oppose l'Azawad au Mali.

La réconciliation et le dialogue sont incompréhensible au moment où l'armée
malienne ou plutôt le soldatesques maliens sont entrain d'égorger et massacrer
la population touarègue, sur leur propre territoire (l'Azawad). Tout dialogue ou
réconciliation ne peut être qu'après le retrait totale l'armée terroriste du Mali
de tout le territoire de l'Azawad. Et ce dialogue devrait être entre des représentants
crédibles pour les azawadiens et les maliens; des représentants crédibles de tous les
régions de l'Azawad: Tomboutcou, Gao, Kidal. Et le Mali devrait  présenter par un
un gouvernement crédible; et non pas un gouvernement insérer par la CEDEAO et la
France, ce qui ne peut exister qu'après les élections de juillet 2013. Et les Azawad,
doivent eux aussi élire leurs propres représentants, créer leurs propres parties politiques.
 organiser des élections en Azawad.
 Et ils ne doivent en aucun cas participer aux élections malienne.
 

lundi 15 avril 2013

Boycottez le Mali et ses élections

Nous renouvelons notre appelle que nous avons déjà lancer l'année dernière (2012)
pour boycotter les élections présidentielles de l'état terroriste du Mali.
C'est dans l’intérêt du peuple touareg et de l'Azawad que nous lançons une appel
solennel à toute la communauté touarègue, à l'intérieur de l'Azawad et dans les
camps de réfugiés dans les pays limitrophes pour boycotter les élections prévues en
juillet 2013. Ainsi que tout ce qui peut symboliser l’existence de l'état malien en Azawad.
La France se trouve aujourd'hui dans un véritable casse-tête; car elle est en collaboration
avec un gouvernement illégitime et autant que ça un gouvernement terroriste..

C'est la raison pour laquelle elle veut organiser des élections au Mali afin de légaliser sa
collaboration avec ce gouvernement terroriste.

Vive TOUMAST. et vive l'Azawad

jeudi 21 mars 2013

Les pays du champ une organisation anti-touareg.

Les pays Sahelo-Saharien que la Franc a créé sur le champ touareg
et, qui ont  été regroupé au sein d'un organisation régionale appelé
"les pays du champ". Ces pays ont un seul point en commun a savoir
l'hostilité au peuple touareg.

Dans ces pays les touareg sont beaucoup plus rejeté que les terroristes
et, les narco-trafiquants. Et pour cette raison les pays du champ ont
orienté tous leurs efforts le peuple touareg et ses mouvements. Ils ont
même décidé de soutenir les terroristes contre le peuple touareg. Comme
dans le cas de l'Algérie qui n'a pas seulement créé un mouvement terroriste
(Ansar Al-din). Mais aussi elle constitué une base arrière à tous les terroristes:
Ansar Al-din, Al-Qaïda, MOUJAO...

lundi 18 mars 2013

Terrorisme et trafque de drogue actvités confiées aux arabes en Azawad.

Le gouvernement terroriste du Mali et ses alliés; l'Algérie et le Niger qui
n'ont aucun ennemi autre que l'identité touarègue, ont confié tous les activités criminelles
aux arabes azawadiens, algériens, nigériens et, mauritaniens.
Et ces milices tantôt s'expriment sous le nom d'Aqmi (Alqaïda au Maghreb
islamique) tantôt sous le nom MOUJAO (Mouvement Unicité et Jihad en Afrique e
l'Ouest) ou encore sous le nom MAA (Mouvement Arabe de l'Azawad)


L'état nigérien a commencé d'adapté cette  stratégie jouer par le Mali et,
l'Algérie en Azawad. Le gouvernement nigérien a créé des milices arabes dans
 les massifs de l'Aïr (au nord) et, en Azawagh (à l'ouest), pour se préparer à un
probable soulèvement touareg. Et sans doute que ses milices seront  activées
sous le nom des islamistes et, sans doute aussi que ce sont les pays arabes
l'Algérie, le Qatar, et l'Arabie Saoudite qui vont prendre la charge de financer
ces milices afin d’occulter le vrai problème qui n'est que le problème touareg.

mercredi 13 mars 2013

A Tomboutcou une armée sans aucune élément de la région

Il semble que la France qui a amené sur le dos l'armée malienne n'a pas pris en compte
que cette armée es dépourvue d'aucun élément de la région ce qui n'est pas le cas dans
le deux autres région de l'Azawad, à savoir Gao, et Kidal.
La France doit prendre en mesure les résultats de cette décision qui aura de conséquences
néfastes sur sa lutte anti-terroriste.

C'est vrai que  les touaregs de Tombouctou son moins formés que les touaregs de Gao ou
encore les touaregs de Kidal. Mais l'histoire confirme qu'il ne sont pas moins guériers que
les autres, car la région de Kidal était sous leur domination jusqu'à 1850 où elle es dévenue
sous la domination des iwellemedens (touaregs de Gao).
Nous demandons le retrait total de l'armée malienne de tout le territoire de l'Azawad.


La France ne peut nous forcer d'être malien, elle ne peut pas de faire en nous ce qu'on est
pas.
 

samedi 9 mars 2013

Pas de réconsiliation avec l'état terroriste du Mali

Nous n'accepterons jamais cette réconciliation qu nous chante certains politiciens maliens
comment peut-on accepter la réconciliation avec un état terroristes qui nous a massacré
et nous a affamé durant plus d'une soixantaine d'année?
Depuis sa création par la France le Mali ne fait que detruire l'Azawad et sa population.
Aujourd'hui l'organigation terroriste du Mali commet tous ses crimes devant les yeusx
de sa maîtresse; la France. Cette France qui fait tout pour la reconstruction de cet état
terroriste, et qui a installé les terroristes en Azawad en collaboration avec les pays arabes
notamment l'Algérie le Qatar et, l'Arabie Saoudite. Ces pays arabe qui ont donné au Mali
l'occasion de faire l'Amalgame afin de justifier ses perpétrer contre le peuple azawadien
au nom de la lutte contre le terrorisme.

Et pour cette raison nous disons NON à la  réconciliation avec l'état terroriste du Mali
tant son armée qui est arrivé en Azawad sur le dos de l'armée française est sur le terrain
azawadien.
Aucune réconciliation avec le Mali ne peut être admis avant le retrait totale de l'armée
malienne de toute le territoire azawadien. Les droits de peuple touareg ne seront pas
occulter par un terrorisme créer par l'état malien lui même et ses alliés ennemis de
l'identité touarègue.
La lutte pour TOUMAST et pour l'Azawad continue jusqu'à  aboutissement  à nos objectifs
qui ne sont autre que la dignité de notre peuple et l'indépendance sur tous les plans culturel,
politique, économique

Vive TOUMAST  vive l'Azawad.