jeudi 21 mars 2013

Les pays du champ une organisation anti-touareg.

Les pays Sahelo-Saharien que la Franc a créé sur le champ touareg
et, qui ont  été regroupé au sein d'un organisation régionale appelé
"les pays du champ". Ces pays ont un seul point en commun a savoir
l'hostilité au peuple touareg.

Dans ces pays les touareg sont beaucoup plus rejeté que les terroristes
et, les narco-trafiquants. Et pour cette raison les pays du champ ont
orienté tous leurs efforts le peuple touareg et ses mouvements. Ils ont
même décidé de soutenir les terroristes contre le peuple touareg. Comme
dans le cas de l'Algérie qui n'a pas seulement créé un mouvement terroriste
(Ansar Al-din). Mais aussi elle constitué une base arrière à tous les terroristes:
Ansar Al-din, Al-Qaïda, MOUJAO...

lundi 18 mars 2013

Terrorisme et trafque de drogue actvités confiées aux arabes en Azawad.

Le gouvernement terroriste du Mali et ses alliés; l'Algérie et le Niger qui
n'ont aucun ennemi autre que l'identité touarègue, ont confié tous les activités criminelles
aux arabes azawadiens, algériens, nigériens et, mauritaniens.
Et ces milices tantôt s'expriment sous le nom d'Aqmi (Alqaïda au Maghreb
islamique) tantôt sous le nom MOUJAO (Mouvement Unicité et Jihad en Afrique e
l'Ouest) ou encore sous le nom MAA (Mouvement Arabe de l'Azawad)


L'état nigérien a commencé d'adapté cette  stratégie jouer par le Mali et,
l'Algérie en Azawad. Le gouvernement nigérien a créé des milices arabes dans
 les massifs de l'Aïr (au nord) et, en Azawagh (à l'ouest), pour se préparer à un
probable soulèvement touareg. Et sans doute que ses milices seront  activées
sous le nom des islamistes et, sans doute aussi que ce sont les pays arabes
l'Algérie, le Qatar, et l'Arabie Saoudite qui vont prendre la charge de financer
ces milices afin d’occulter le vrai problème qui n'est que le problème touareg.

mercredi 13 mars 2013

A Tomboutcou une armée sans aucune élément de la région

Il semble que la France qui a amené sur le dos l'armée malienne n'a pas pris en compte
que cette armée es dépourvue d'aucun élément de la région ce qui n'est pas le cas dans
le deux autres région de l'Azawad, à savoir Gao, et Kidal.
La France doit prendre en mesure les résultats de cette décision qui aura de conséquences
néfastes sur sa lutte anti-terroriste.

C'est vrai que  les touaregs de Tombouctou son moins formés que les touaregs de Gao ou
encore les touaregs de Kidal. Mais l'histoire confirme qu'il ne sont pas moins guériers que
les autres, car la région de Kidal était sous leur domination jusqu'à 1850 où elle es dévenue
sous la domination des iwellemedens (touaregs de Gao).
Nous demandons le retrait total de l'armée malienne de tout le territoire de l'Azawad.


La France ne peut nous forcer d'être malien, elle ne peut pas de faire en nous ce qu'on est
pas.
 

samedi 9 mars 2013

Pas de réconsiliation avec l'état terroriste du Mali

Nous n'accepterons jamais cette réconciliation qu nous chante certains politiciens maliens
comment peut-on accepter la réconciliation avec un état terroristes qui nous a massacré
et nous a affamé durant plus d'une soixantaine d'année?
Depuis sa création par la France le Mali ne fait que detruire l'Azawad et sa population.
Aujourd'hui l'organigation terroriste du Mali commet tous ses crimes devant les yeusx
de sa maîtresse; la France. Cette France qui fait tout pour la reconstruction de cet état
terroriste, et qui a installé les terroristes en Azawad en collaboration avec les pays arabes
notamment l'Algérie le Qatar et, l'Arabie Saoudite. Ces pays arabe qui ont donné au Mali
l'occasion de faire l'Amalgame afin de justifier ses perpétrer contre le peuple azawadien
au nom de la lutte contre le terrorisme.

Et pour cette raison nous disons NON à la  réconciliation avec l'état terroriste du Mali
tant son armée qui est arrivé en Azawad sur le dos de l'armée française est sur le terrain
azawadien.
Aucune réconciliation avec le Mali ne peut être admis avant le retrait totale de l'armée
malienne de toute le territoire azawadien. Les droits de peuple touareg ne seront pas
occulter par un terrorisme créer par l'état malien lui même et ses alliés ennemis de
l'identité touarègue.
La lutte pour TOUMAST et pour l'Azawad continue jusqu'à  aboutissement  à nos objectifs
qui ne sont autre que la dignité de notre peuple et l'indépendance sur tous les plans culturel,
politique, économique

Vive TOUMAST  vive l'Azawad.