lundi 15 juillet 2013

La terre touarègue le champ de tous les interventions

De la colonisation française à l’intervention des états-unis et leurs
marionnette arabe; l'Algérie le Qatar et l'Arabie-Saoudite en passant
 par les ex-colonies françaises la terre touarègue essaie toujours de
 reconquérir sa liberté  et sa dignité. Nos terres sont spoliées nos
droits sont bafoués et, notre peuple chassé.
Tandis que notre peuple soufre de les camps de réfugiés, la France
traîne les armées africaines génocidaires y compris l'armée malienne
sur notre territoire. Cette armée qui s'est livré à des exaction très
graves contre le peuple touareg, depuis les années soixante jusqu'à
nos jours cette armée ne fait que continuer son travail .

Le Mali qui est d'ailleurs comme ses voisins qui ont hérité l'espace
touareg ne conserver sa légitimité ni son existence sans la France    
qui a joué hier le rôle de créateur et, aujourd'hui joue le rôle de
protecteur; sans qu'elle donne aucune importance aux crimes que
cette armée est entrain de commettre contre la population touarègue
en particulier et le peuple azawadien en général .

Sachant que la situation de touareg au Mali  n'est pas mois grave
 que leur situation en Algérie ou au Niger, ces deux pays sont entrain
mener une guerre totale contre les touaregs et leur identité, même hors
leurs frontières artificielles ces pays sont intervenus au Mali pour soutenir
le soit disant état du "Mali" contre ce qui est considéré comme sa propre
population "les touaregs". Et même à cultiver le terrorisme à travers leurs
services de renseignements afin d'occulté le vrai problème de la région.

lundi 1 juillet 2013

L'accord de Ouagadougou l'autre honte de MNLA

Il faut préciser premièrement que de ma part je n’attends rien
 de ce mouvement qui a prouvé à plusieurs reprises son incapacité
à réaliser les aspiration légitime du peuple touareg. Les responsables
de ce mouvement sont allé jusqu'à négocier notre identité avec les
terroristes Ansar Al-dine  et leurs alliés d'Al-Qaïda et MUJAO.

 Et puis voilà l'accord de Ouagadougou qui vient aujourd'hui  comme
une carte d'honneur pour l'état terroriste du Mali. Cet accord qui est
une honte pour le MNLA ne nous a pas surprit en réalité  car il n'est
pas le premier honte pour ce mouvement et il ne sera pas sans doute
 la dernière. La moindre de chose qu'on puisse dire de ce mouvement
ce qu'il est tout simplement comme l'état terroriste du Mali.

Il faut savoir que le MNLA est arrivé à Ouagadougou le mains vides
 ces responsables n'ont aucune carte à jouer sur la table de négociations
 car il a fait tant de concessions avant même de s'assoir autour de la table
de négociations avec le Mali.
Aujourd'hui les azawadiens doivent s'organiser pour prendre la leadership
aux mains des responsables de ce mouvement, et pour dire NON  à
l'état terroriste du Mali. Cet sub-état créé par la France qui  a entamé ces
crimes contre le peuple touareg il y a plus d'une cinquantaine d'années  est
état criminel , mafieux. Et malgré tous ça la communauté internationale
cherche toujours à y insérer les touaregs. Sachant qu'il ne fera que continuer
ses crimes odieux et ses relations mafieux avec les organisations terroristes
financées par ses alliés arabes notamment l'Algérie, le Qatar et l'Arabie
Saoudite.