dimanche 15 juin 2014

Le sentiment nationaliste en Azawad.

Aucune arme n'est plus efficace  que le sentiment d'un peuple qui cherche
les moyens de  protéger sa culture pour maintenir son existence sur
sa terre ancestrale ce qui est le cas  du peuple touareg en Azawad et,
ailleurs. Ces sont ces objectifs nobles qui éclairent son chemin déterminent
les principes de sa démarche vers la libération totale de son  territoire.
Une chose est désormais sûre la propagande malienne n'a plus sa place
en Azawad et les mensonges de réconciliation ne gagnent  plus les coeurs
des azawadiens.
Le gouvernement malien sache bel, et bien qu'il ne peut plus contrôler
l'Azawad même avec les mensonges et, la tromperie. Aujourd'hui son seul
objectif est de gagner du temps, et développer la haine entre les populations
de l'Azawad à travers ses milices, mais les azawadiens feront barrage à
toute ses tentatives et toutes  provocations  malienne. Ces maliens qui
haussent le ton aujourd'hui et brandissent l'option de la guerre oublient
souvent que leur armée n'a jamais gagné une seule bataille dans son histoire
comme ils oublient souvent que si leurs soldatesque gardent quelques
positions en Azawad c'est grâce à la bénédiction de la France et de la
communauté internationale. Sachant que cette armée a été reconduit en
Azawad sur le dos de l'armée française durant l'opération Serval. Une chose
est sûre cette armée sera incapable de passer un seul jour en Azawad
sans la protection de l'armée française, et si la France lève la main sur cette
armée les azawadiens viendront au bout de ces soldatesques qui haussent le
ton durant la paix, et prennent la poudre d'escampette pendant la guerre.

dimanche 1 juin 2014

A quoi sert un dialogue avec l'état-pseudo du Mali?

On peut déjà notez que le Mali n'a jamais parlez jusque là des négociations.
Mais surtout du "dialogue". Et l question qui se pose; à quoi sert un dialogue
avec l'état-pseudo du Mali? Autant que l'état malien n'a jamais respecté ses
engagements, comme il n'a ni des moyens politique ni des moyens militaire
pour réaliser ces ambitions qui ne sont autres que l'extermination de peuple
touareg sur son propre territoire. Il est temps pour que la communauté
internationale sache que l'état malien ne cherche pas la paix.
D'où le MNLA doit comprendre et  accepter que le Mali n'est pas un
interlocuteur crédible, la raison pour laquelle les azawadiens doivent chercher
des interlocuteurs régionaux et, internationaux; la CEDEAO, et la France car
c'est la France en réalité qui a créé le Mali et, c'est elle qui l'a protège
aujourd'hui. C'est la France aussi qui finance les crimes odieux de ses
soldatesques.

Le destin de l'Azawad ne peut être négocier qu'avec la France, qui a créé
le Mali et, qui a confié les nations touaregs à ses anciens colons; le Mali,
l'Algérie, le Nigerelle est aussi solidaire avec le gouvernement malien, ce
gouvernement qui n'est  qu'un pseudo utilisé par la France pour renforcer
sa position dans le Sahel.La France a collecté environ 3 milliards d'Euros
pour fiancer le développement  dans le nord du Mali (l'Azawad). Et tous
ces milliards ont été utilisé pour équiper  l'armée ou plutôt les soldatesques
Maliens sous l'oeil  veillant de la France.