jeudi 30 octobre 2014

Les touaregs et, l'armée malienne une hostilité historique


La haine contre les touaregs est une chose gravée dans les coeurs des soldats  maliens, disons même dans la les coeurs des maliens en général. Cette armée qui n'a jamais gagné une bataille contre les groupes armés, n'hésite pas à mener des actes de représailles  contre la   population touarègue, ce qui rend d'ailleurs la cohabitation entre cette armée et la population locale une chose presque impossible en raison des exactions  perpétrées par ses soldats, et pourtant  tous exactions n'ont jamais fait l'objet d'aucune enquête.Et la communauté internationale reste silencieuse pour ne pas dire qu'elle est en complicité avec l'état malien dans ses crimes. Lorsque les touaregs ont pris les armes pour se défendre, et chasser l'armée malienne loin de leur territoire ont été accusés de terrorisme et, de banditisme, par cette communauté internationale qui prétend combattre l'injustice, et protège le plus vulnérable.

Aujourd'hui les masques sont tombés, car tout le monde savent que les organes de cette communauté internationale ne sont que l’instrument de certains états (les grandes puissances) pour la protection de leurs intérêts, voir l'intérêt de leurs alliés. C'est dans cette logique  que la France fait tout pour protéger le Mali.  Mais la paradoxe, c'est de voir un état qui se dit défenseur de droit de l'homme en même temps il appuie l'armée malienne dans ses actes criminels en Azawad.

jeudi 23 octobre 2014

Toumast TV une révolution qui va révolutionner le peuple touareg!


Il s’agit d’une révolution au coeur du désert cette année 2014, le peuple touareg a assisté à un évènement majeur, cet évènement n’est autre que le lancement d’une chaine baptisée  « toumast TV », une chaine qui diffuse toutes  ses émissions en langue tamasheq (la langue touarègue), et qui donne la priorité aux problèmes que vive la communauté touarègue partout dans le monde et, surtout dans les pays qui ont hérité l’espace touareg ( Algérie, Libye, Mali, Niger ). Ce qui rend d’ailleurs cette  chaine mal vu par les autorités de ces pays!
Les touaregs ont beaucoup d’espoir sur cette initiative pour préserver leur culture, mais aussi pour qu’ils puissent exprimer leurs souffrances, leurs inquiétudes, et leurs ambitions. On peut dire que les touaregs se sont lancé et, pour la première fois dans une guerre médiatique. Ce que les états de la région ne voient pas d’un bon oeil, puisque ces états veulent que les touaregs restent toujours sous leurs tentes, et derrière leurs troupeaux .
Cette chine met la lumière sur les crimes perpétrés par l’état malien et, nigérien contre la population touarègue. Mais aussi la marginalisation de cette population en Algérie, et en Libye qui sont et pourtant deux états riches, et dont la richesse provient surtout du Hoggar, et de l’Azdjer ( les deux territoires touaregs hérités par l’Algérie et, la Libye ).
Entre la réalité et, l'espoir! 
Et comme l’indique le slogan de toumast TV en tamasheq : « toumast tidet n’ahel wa d’attama n’ toufat » , ce qui veut dire en français: « toumast la réalité d’aujourd’hui et, l’espoir de demain ».
Alors on  peut déjà dire que le peuple touareg a choisi de faire son chemin entre sa réalité qui est une réalité triste et, son espoir qui n’est pas plus radieux que sa réalité d’aujourd’hui, car l’actualité sur le terrain nous apprend que la situation se complique de plus en plus.
Aujourd’hui les ennemis ne sont pas seulement  ces pays qui ont hérité l’espace touareg, mais aussi des groupes armés comme Aqmi, MUJAO (le Mouvement Unicité et, Jihad en Afrique de l’Ouest); ce qui va permettre aux pays toucher par la « touarego-phobie » de faire l’amalgame entre ces groupes terroristes  et, les groupes touaregs légitime comme le MNLA.
Mais avec leur nouveau instrument médiatique (toumast tv); les touareg peuvent combattre cet amalgame en faisant la lumière sur ce qui est vrai   et, ce qui ne l’est pas.

La sécurisation de toumast tv reste un défi majeur!
Il faut préciser que toumast tv siège à Oubari une ville touarègue dans le sud-ouest libyen; une région en proie à l’insécurité en raison de combats qui opposent  les  touareg et, les toubous. Ce derniers jours l’un de journalistes de cette chaine a été tué.  Sans parler des milices islamiste qui sévissent dans cette région et, qui rêvent d’y appliquer la charia (la loi islamique). On peut dire que la sécurisation de cette chaine reste un défi majeur pour les touaregs, et beaucoup plus grand que son lancement!