dimanche 16 décembre 2012

Après la vente de l'Azawad la négociation de postes!

Les hypocrites traîtres qui ont vendu vendu l'Azwad à l'Algérie Qatar est l'Arabie-Saoudite sont entrain
aujourd'hui de négocier leurs postes dans le prochain état malien. Les jeune azawadien ne doivent rien
attendre de ces encombrants, et il doivent continuer la lutte pour TOUMAST et, pour l'Azawad, et non
pas pour le MNLA. L'Azawad est un réalité déjà existante et personne ne peut l'ignorer. Ce que les hypocrites ont fait à Tombouctou, à Gao, et Ménaka est une pure trahison que les touaregs n'oublieront jamais. C'est que les armes et, les moyens sont aujourd'hui dans les mains de ces hypocrites. Mais les touaregs doivent tous faire  pour acquérire les armes afin de continuer la lutte

Aujourd'hui ce n'est pas l'Azawad qui est mis en cause mais surtout notre culture et, notre identité par
ces hypocrites qui ont surfer sur les revendications touarègue pour atteindre leurs propres objectifs qui
ne sont autre que remplir leurs poches.Il fut que les touaregs sache que la libération de l'Azawad est une
mission noble qui ne peut être confiée à des hypocrites ni des bandits qui se cachent derrière leurs barbes
pour préparer le terrain à leurs activité mafiées.

Tout jeune touareg qui veut protéger son image n'a que prendre ces distance avec le MNLA, et continuer la
la lutte pour toumast et pour l'Azawad, car les responsables de ce mouvement  ont prouvé avec leurs actes qu'il ne sont ni pour la libération de l'Azawad ni pour le bien-être de son peuple. Car cela ne se fait ni au moyen de mensonges ni au moyen de collaboration avec le terroristes "Ansar  Al-din", qui ne sont qu'un groupuscule manipuler par les ennemis de touaregs; qui sont l'Algérie le Mali , et le Niger.

L'Azawad sera libre sans les hypocrites mercenaires  qui se cachent derrière les revendications touarègues
et sans les bandits trafiquants de drogue qui se cachent derrière leurs barbes.


Vive TOUMAST, et vive l'Azawad.




























lundi 26 novembre 2012

L'Azawad un problème touareg ou islamiste?

Aujourd'hui il semble que le Mali en collaboration avec l'Algérie et la CEDAO ont créé une nouvelle stratégie pour résoudre leurs problème, il s'agit de l'amalgame. Le Mali et les pays de la sous-région  ont réussi dans une certaine mesure d'occulter les vrais problèmes auxquels ils sont confronté avec un problème inventé par eux-même, à savoir le TERRORISME. Ce terrorisme inventé et financé par ces états n'a jamais été et pourtant un problème à l'état malien qui a bel et bien collaborer avec les terroristes avant le soulèvement de 17 janvier qui a mis l'armé malienne hors territoire de l'Azawad. Mais est-ce que le Mali est confronté a un problème touareg ou islamiste?

On n'a pas besoin d'être des grands analystes pour répondre à cette question. Mais en tous cas c'est un question qui mérite d'être posée, et répondue; car la réponse est la clef  de l’énigme et peut-être même la solution.
 Seulement le fait que l'Algérie et le Niger sont les deux pays de la sous-région les plus concernés  par ce problème nous indique qu'il s'agit d'un problème touareg et non pas d'un problème islamiste. Ces deux pays hostiles à tous ce qui est touareg et ennemis de la culture et de l'identité touarègues. La position de ces deux pays  ne nous étonne pas si nous saurions que ces pays ont été créé par la France sur le territoire touareg ( Ahaggar et Aïr) après avoir endiguer les confédérations touarègues  qui étaient la seule force qui fut un obstacle à la pénétration française dans le Sahel et le Sahara.
Alors c'est la raison pour laquelle ceux qui cherchent une solution aux problèmes du Mali de l'Algérie et du Niger doivent répondre aux revendications et aux exigences touarègues. Et non pas aux revendications des islamistes qui n'ont même pas de revendications car ils ne sont de milices enrôlés par les pays de la sous-région.

En réalité ces groupes de bandits sont loin d'être islamistes. Mais surtout des trafiquants des drogue et voleurs qui utilisent l'islamisme pour créé un climat favorable à leur activité qui n'est autre que la crime organisée, dont  bénéficient les responsables des états de la sous-région.

lundi 5 novembre 2012

L'indépendace de l'Azawad une chose de déjà faite.

L'irrévocabilité de l'indépendance de l'Azawad est une chose que nous avons confirmé et nous continuerons de le confirmer. Ni la CEDEAO ni la France et beaucoup moins encore l'Algérie et ses milices terroristes (Al-nsar Al-din, Aqmi, MUJAO), ne peuvent nous faire amener en arrière.
Le peuple azawadien doit continuer son chemin pour atteindre son  objectif qui n'est autre que l'indépendance d l'Azawad. La charia n'a jamais fait partie de revendications touarègues ni de leur identité.
Même si certains hypocrites qui se disent touaregs alors qu'ils ne les sont pas essaient toujours de nous discrédité en complicité avec des pays arabes et africains qui sont les ennemis de nos identité. Ces pays très arriérés sur le plan  social et culturel.
Ces pays ennemis de l'identité et de la culture touarègue paient des grandes sommes d'argent pour faire l'amalgame afin de permettre à leurs maîtres occidentaux d’intervenir en Azawad, pour reconstruire l'état malien qu'ils ont construit auparavant.

jeudi 16 août 2012

L'Azawad une réalité qui dépasse les ex-colonnes françaises.

L'indépendance de l'Azawad est loin d'être négociable, tout d'abord parce que l'Azawad est une réalité existante, car l'Azawad est un peuple, une culture, et une histoire. Ce qui est loin d'être le cas d'ex-colonnes françaises, à savoir l'Algérie le Mali le Niger...
Aujourd'hui la communauté touarègue est détermine plus que jamais de mettre fin à l'occupation de ces états créés par la colonisation, ces états qui ont la terre touarègue et, qui affament et, massacre les touaregs durant plusieurs décennies. L'Azawad sera libre mais pas seulement l'Azawad tous les territoires touaregs les seront l'un près l'autre.


Aucun groupe ou individu n'a le droit de renoncer à l'indépendance de l'Azawad, cet indépendance qui a été arraché grâce au labeur acharné des jeunes touaregs qui ont sacrifié leurs vies pour à cette objectif si très cher que personne ne peut le donné gratuitement aux terroristes algériens et maliens, et si cette chose est faite
nous sommes sûr que les jeunes touaregs sont capable d'annoncé cette indépendance de nouveau.

Les touaregs ne peuvent les otages de frontières dessinées par les étrangers sous prétexte de l'intangibilité de frontières. Le Mali, l'Algérie et, le Niger sont des états terroristes illégitimes tout comme leurs gouvernements et leurs frontières, des qui collaborent avec les terroristes, affament et terrorisent leurs peuples. Ça c'est la moindre de  choses qu'on peut dire des ces états.  Ainsi la communauté des état d'Afrique de l'ouest (CDEAO), doivent arrêter leur folie qui consiste à accompagner l'armée malienne dans sa mission de la reconquête du nord, comme ces pays annoncent chaque fois dans leurs discours. Cette reconquête impossible ne sera jamais une réalité. Le pays de la CDEAO même s'ils réussiront à nous amener l'armée malienne, nous la chasserons de nouveau.

lundi 30 juillet 2012

L'Algérie intervient en Azawad pour nous faire oublier l'Ahggar.

Une chose vous le savez bien déjà ce que l'Algérie  est un pays sans racine historique, un pays créé par la France après avoir chasser les turques et endiguer les états touaregs de l'Ahaggar et l'Azdjer, au nord et l'Azawad et l'Aïr au sud. La raison pour laquelle  l'Algérie ne veut pas voir un état touareg qui sera un menace pour ses frontières dessinées par la France sachant que son nom lui aussi est une invitation française.
Mais d'où vient ce nom?
Ce nom est le nom d'un village berbère appelé "Djazair Bani Mazighen" une phrase arabe qui signifie les îles de fils de Mazighen (les berbère). Ce nom a été généralisé par la France sur tout les territoires touaregs appelé l'Ahaggar et l'Azdjer ou encore le désert touareg. Alors que la partie nord était connue par le nom "Nomédie" chez les européens, ou encore le Maghreb central chez les musulmans.

 Algérie n'est pas  seulement un pays créé par la France, mais aussi toute la partie nord a été libérée par les français de la colonisation tuques. C'est la terre touarègue seulement qui étaient libre avant l'arrivé de français en Afrique. Et lorsque les arabisé ont été libéré par le français ont affiché une méchanceté hyper diabolique
 face aux touaregs.


Ce qui est sûr ce que l'Azawad ne sera jamais une théâtre de milices algérien (Al-Qaïda, Ansar Al-din, MUJAO) et les milices maliens (Gandacoy).




Vive TOUMAST, vive l'Azawad

 

mercredi 25 juillet 2012

Les occidentaux sont-ils derrière les terroristes en Azawad

Il est vraiment très étonnant de voir les Etats-Unis utilisent leurs esclaves arabes (Qatar, Algérie, Arabie Saoudite...) pour venir en aide à Al-Qaïda et, ses mouvement satellites comme le MUJAO et Ansar Al-din
en Azawad. Et nous disons que ce l'Amérique qui utilise ces pays parce que ces pays ils n'étaient jamais libres dans leur politique intérieur, alors comment peut-on comprendre qu'ils peuvent être libre dans leur politique extérieur? Et comment ces états peuvent prendre une tell décision sans le soutien d'un puissance internationale. Et si les américains ont fait ça pour  opposer la France ils faut qu'ils sachent que la France ne soutient pas et, elle n'a jamais aussi soutenu les touaregs. Au contraire c'est la France qui a divisé les touaregs entre ces états qu'elle a créé elle même.
L'Azawad sera libre que ce soit la décision des arabes et leurs maîtres. 

Vive TOUMAST, et vive l'AZAWAD.

dimanche 15 juillet 2012

L'axe Algérie-Al-Qaïda-Mali.

L'axe du mal ou l'axe satanique à trois dimensions qui sont l'Algérie, le Mali et les terroristes a été affaiblit même s'il n'a pas encore disparut, car il a perdit l'un de ces trois principal composant qui est le gouvernement  malien, mais il reste encore les terroristes et leurs créateurs. Sachant que nouveaux pas sont entrer sur le champ il s'agit des pays terroristes qui terrorisent leur propre peuple, oui des pays où les femmes ils n'ont même pas le droit de conduire une voiture.

Comment peut-on comprendre qu'Al-Qaïda qui n'a jamais entrer dans un conflit armé avec l'armée malienne c'est elle qui a chassé cette armée comme l'expriment certains analystes aujourd'hui. Al-Qaïda n'est qu'un milice algérien qui travaille pour la déstabilisation de la région.
Aujourd'hui nous observons que l'Algérie utilise cette organisation terroriste pour sauver le gouvernement malien qui est lui même un gouvernement terroriste comme le gouvernement algérien d’ailleurs les deux gouvernement sont impliqué dans la création de cette organisation terroriste.

Le MNLA doit affronter  ces groupes terroristes dans le plus bref de délais. Dire que la lutte contre les terroristes n'est pas responsabilité de touaregs un grand mensonge car ces terroristes présentent aujourd'hui un menace aux touaregs bien plus qu'aux occidentaux. Ces terroriste qui bénéficient d'un soutient algérien et, d'autres pays arabes et africains feront tous pour ouvrir le chemin à l'armée malienne, afin qu'elle puissent retourner en Azawad, la raison pour laquelle le MNLA doit traiter ces terroristes de la même façons que l'armée malienne car ils ont le mêmes objectifs qui sont l’extermination de peuple  touareg et la destruction de l'Azawad.

dimanche 8 juillet 2012

La nouvelle stratégie de terroristes en Azawad.

Après le départ de leur allié qui est le gouvernement malien, les terroristes ont adopté une nouvelle stratégie, les voici aujourd'hui quittent le désert pour s'installer les grandes villes à forte agglomération pour y utiliser les gens comme des boucliers humains.
Les terroristes savent bien que les éléments de MNLA maîtrisent bien le terrain plus qu'eux qui majorité des étrangers algériens mauritaniens installés en Azawad par le gouvernement malien en complicité avec  le gouvernement algérien, et nous savons bien l'objectif de ce complot qui n'est pas une hypothèse mais surtout c'est une réalité . Les objectifs des ces états sont les suivants:

-1- Discrédité les mouvements touaregs et leurs revendications en utilisant la politique des amalgames, afin de marginaliser de plus en plus le peuple touareg dont le territoire est partagé entre ces états créés par la colonisation française.

-2-Créé des mouvement islamiste comme Ansar Al-din au sein de la communauté touarègue pour tenter  de faire un rapprochement en les touaregs et les terroristes, afin de prouver l'amalgame, sachant que le mouvement ou plutôt le groupe Ansar Al-din il n'est pas touaregs même si sont chef est un touareg..

-3-Inciter   les occidentaux contre tous les mouvements indépendantistes touaregs, afin de sauver les frontières de leurs états, ces frontières dessinées par les français, ces frontière qui sont tout comme leurs états qui sont aussi des états créer par la France, et ils n'ont aucune racine historique.


Vive TOUMAST, et vive l'AZAWAD.

mercredi 4 juillet 2012

NON à une intervention mulitaire en Azawad.

On est vraiment deçu par le discour desastreux de certains membres de MNLA qui plaide à une intervention exterieux en Azwad. Et ils ne demandent pas les armes et, les moyens pour combattre les terroristes qui profite de l'aide de pays arabes (Alégrie, Qatar, Arabie saoudite) ces pays qui ne veulent pas voir un état sur le territoire de l'Azawad..

Nous savons que le nombre de combattants de MNLA est bien superieur à celui de terroristes, ajoutons que le MNLA métrise bien le terrain plus les groupes terroristes, ce qui a poussé ces terroristes a adopter une nouvelle stratégie qui consistes à s'installer dans les villes au lieu du désert pour y utiliser la population comme de boucliers humains.

Une intervention mulitaire en azawad ne fera que agraver la situation déjà desatreuse. E plut cette intervention sera catastrophique pour la population touaregs si les soldats envoyer sont des africain. Car ils vont s'associer à la population noire et aux terroristes pour massacrer civils touaregs.

Le meuilleur moyen pour chasser ces torroristes c'est de financer et, armé les combattants de MNLA.

mardi 5 juin 2012

L'Algérie le plus grand exportateur de terrorisme

En Algérie le terrorisme ne manque le pays en a assez, et l'Algérie est  prête de l'exporter par tout dans le monde, ce qui signifie que l'Azawad n'a pas la chance car c'est le voisin de ce pays libérer de la colonisation turques, et créé par les français, après avoir endiguer les grandes confédération touarègues de l'Ahaggar, et de l'Azdjer, en donnant leurs territoires aux arabisés qui étaient hier les esclaves de turques.

Aujourd'hui l'Algérie exporte toute les marques de terrorisme: Al-Qaïda au Maghreb islamique (aqmi), le groupe salafiste pour la prédication et la guerre (GSPC). Et aujourd'hui il semble que l'Algérie a créé un nouveau marque terroriste "Ansar Al-dine" destiné a nuire l'Azawad, et le bien être des azawadien. Car l'Algérie sait bien que l'existence de l'Azawad ne passera pas sans conséquences néfastes sur ses frontières dessinées pas les français. Et pourtant son nom aussi qui n'est que le nom d'un village berbère qui fut généralisé par les français sur tout le territoire qu'on appelle aujourd'hui l'Algérien et dont 80% c'est la propriété de touaregs. Et comme le Mali a besoin de ce terrorisme fabriqué en Algérie, l'état malien n'hésite d'importé ce terrorisme, qui lui sert à faire l'amalgame avec le problème touareg qui persiste depuis la colonisation française, ainsi nous avons observez que les terroristes étaient toujours le-bien-venu lorsque  l'Azawad était sous la domination malienne.

l'Algérie veut montrer les touaregs comme des islamistes radicaux, sachant que les touaregs n'ont jamais connu l'islam salafiste, et si l'Algérie a réussi dans certains mesures à réaliser ses agendas car il a trouvé des touaregs qui ne sont concerné que par leurs poches, et qui sont sont prêts à livrer leurs âmes contre quelques sommes d'argent, ces traitres connu par leur collaboration    avec le gouvernement terroriste du Mali. Mais ces traitres qui ont trahit leur peuple, le Mali leur tribu (et non pas tribus car il sont presque tous de la même tribu), rien ne peut nous assurer qu'il ne trahirons pas l'Algérie, Al-Qaïda et tous les islamistes, comme ils l'ont fait avec leur peuple et, comme ils l'ont fait avec le Mali, tandis que ces traitres ils n'ont aucune objectifs

dimanche 3 juin 2012

Notre culture notre langue.....sont des choses non négociables

Nous appelons tous les jeunes touaregs à prendre leur distance avec le MNLA s'il continue  de négocier avec les terroristes d'Al-ansar Al-ddine ( ansar dine), qui ne sont que la main droite de terroristes algériens, mauritanien, et nigérians qui les utilisent pour faire passer leurs agendats. Nous ne connaissons pas  la différence entre Aqlmi (Al-Qaïda  au Maghreb Islamique) et, les éléments "D'Ansar Al-dine", chacun de ces groupe est un mouvement islamistes terroristes, Alors où est la différence? comment peut-on négocier avec  avec Al-ansar Al-ddine et, même temps, dire qu'on est contre Aqmi.
Notre identité notre culture sont des choses non négociables. Nous n'accepterons pas aussi ni le français ni l'Arabe comme langue officielle, la langue officielle ne sera aucune autre que la tamasheq. Aujourd'hui notre langue et notre culture sont menacé plus que jamais ne l'étaient.La raison pour laquelle nous lançons un appel à tous les jeunes touaregs de créer un nouveau mouvement pour défendre leurs culture et, leur langue. Ainsi nous n'accepterons pas aucune loi qui n'est pas fonder sur la culture (traditions et coutumes) touarègue.

Notre culture est plus chère que la terre,  et l'Azawad doit exister avec la culture de ces citoyens et non pas la culture de l'Arabie saoudite ou de Qatar. Et sachiez que si nous ne défendons notre culture personne le défendra  à notre place. Et personne ne fera la guerre pour le bien être de notre peuple. Le MNLA est trompé s'il pense qu'il puisse gagner la faveur de gens avec les mensonges; hier il a promit de chasser les terroriste aujourd'hui il négocie avec eux, en signant un accorde qui consiste à appliquer la "Chariy" en Azawad, sans consulter ni son état-major  ni son bureau politique. Nous savons qu'il y a des gens proche d'Iyad Ag Ghali, et ce sont eux  qui ont signé ce protocole avec le mouvement terroriste "Ansar Al-dine". La raison pour laquelle le MNLA doit éloigner tous ces membres proche des terroristes.

La meilleur chose que faire le MNLA aujourd'hui c'est l'annonce d'une rupture définitive avec les terroristes d'Ansar Al-dine et leurs alliés d'Al-Qaïda. Il faut que le MNLA sache qu'il ne peut pas jouer avec les cerveau des gens. 

mardi 10 avril 2012

Le MNLA libère la terre et les islamistes sèment la terreur.

Nous constatons ces derniers jours que les différents groupes islamiste que les gouvernement terroriste maliens et son allié algérien nous ont laissé sur notre cher territoire azawadien, ont beaucoup profité de la situation instable pour gagner un coup médiatique, oui seulement un coup médiatique et, rien autre que ça! C'est vrai que certains de ces groupe ont participé aux combats qui ont opposé les révolutionnaires touaregs de MNLA (mouvement national de libération de l'Azawad) et le gouvernement malien soutenu par les américains les français et des miliciens africains notamment sénégalais. Et le seul groupe groupe qui a combattu au côté du MNLA c'est le groupe touaregs et, salafiste "Ansar dine" ce groupe  a participé aux batailles "d'Aguelhoc", "tessalit" et, "Kidal", et, il n'ont exprimé leurs objectifs qu'après la bataille de "tessalit", sachant que ce groupe arrive toujours en retard, alors qu'ils n'ont jamais participé à aucune bataille ni dans la région de Tin-bouctou (Tombouctou), ni dans la région de Gao. Mais qu'est-il ce groupe et, quels sont ses objectifs? Une question si difficile à répondre qu'elle rend la réponse obscure et, presque impossible! Mais nous essayons de répondre à cette questions dans les lignes suivantes.

Le groupe "Ansar dine" se dit salafiste, mais aussi jihadiste. Et, être salafiste sa veut dire tout simplement la pratique d'un islam traditionnel non modéré, et le mot vient de "Salaf" qui veut dire en arabe "Ancêtre"  ou "ancien ancêtre", et ici il s'agit de prophète "Mahomet" et ses amis "Al-khoulafa".
 Alors qu'être un jihadiste ça veut dire imposé la religion islamique aux autre par la force et, le mot vient de terme arabe "Jihad" qui signifie la guerre sainte.

Et la raison qui nous pousse à dire les objectifs de ce groupe (Ansar Dine) sont obscurs, sont multiples et, nombreuses.
-Le groupe n'a jamais revendiqué l'application de la "charya" (la loi islamique) au Mali, ni en Azawad.  Alors pourquoi le groupe n'a pas apparu que lorsque les azawadiens ont revendiqué l'indépendance de leur région, l'Azawad? Sans doute que  la réponse n'existe que dans la question elle-même! Si non pourquoi on attend le moment où les gens ont décidé de libérer leur territoire "l'Azawad", pour venir avec des revendication qui ne seront jamais les grandes puissance, des revendication qui ne font que discréditer l'Azawad et, ses habitants? Je pense que cette question n'est qu'une réponse à la précédente.

Et pourtant ce groupe qui exprime qui exprime qu'il veuille appliquer la ch "chrya" sur tout le territoire du Mali, n'a jamais traverser la frontière Azawad-Mali pour tenter d'appliquer la loi islamique au sud, malgré l'état critique dont se trouve l'armée malienne, ce qui nous apporte aussi une réponse à nos questions précédente..

Nous observons que les groupes islamiste ont suspendu leurs activités terroriste,dès que le MNLA a annoncé un cessez le feu, les groupes islamistes  ils n'ont jamais essayer de traverser vers le sud, et, ils multiplient leurs activité dans la régions libérer par le MNLA, et surtout dans le grandes ville à forte agglomération  là où ils peuvent gagner des grands coups médiatiques.

Mais ce qui est plus étonnant c'est de voir un mouvement terroristes, qui n'a participé a aucune bataille revendique le contrôle de l'Azawad. Comme le mouvement unicité et jihad en Afrique de l'ouest (MUJAO).
Heureusement la plus part de ces groupe sont constitué généralement des étrangers, notamment des mauritaniens, des nigérians de maliens(sudistes)  et, des algériens.

Tendit que le MNLA defend et, protège les frontières de l'Azawad menacées par l'armée malienne, CEDAO (communauté des états de l'Afrique de l'ouest) et leurs alliés, les islamiste profitent de la situation instable pour renforcer leur présence dans le grande ville pour terroriser , effrayer les habitants  et, réaliser leurs agendas politique en permettant aux ennemis de touaregs de faire l'amalgame. ce qui met le MNLA entre deux feux  celui du CEDAO et, ses alliés et celui des islamistes. 


mardi 20 mars 2012

La farce africaine

Aujourd'hui les pays africains ne cessent pas de parler de parler de ce qu'ils appellent l'ingérence extérieur dans
leurs affaires internes, en oubliant qu'ils sont le résultat de l’intervention extérieur, et c'est grâce à l'intervention
extérieur leurs modestes états ont pu voir le soleil.
Et aujourd'hui ça nous étonne beaucoup de voir un pays comme l'Algérie parle de ce qu'il appelle l'ingérence des occidentaux dans le Sahara touareg. En oubliant que c'est grâce aux occidentaux l'Algérie a pu dominé le territoire touareg. Et peut-être aussi l'Algérie a oublié que  ce sont  les français qui l'ont libérée de la colonisation turque, une domination que l'Algérie n'aurai jamais pu échapper sans l’intervention des français qui ont mis fin à la colonisation turque qui a duré environ trois (3) siècles.

Mais ce qui est plus étonnant c'est de voir une organisation criminelle et, terroriste comme le Mali imite les autres pays et parle de l'ingérence extérieur, alors que le Mali est un état qui vit grâce aux aides des pays étrangers.
Et quand les touaregs revendique l'indépendance de leur région il faut savoir qu'il ne compte sur aucun puissance, ni sur les initiatives de CEDEAO qui n'est qu'un lobby nègre, car les états qui le compose ne cachent pas leur hostilité aux touaregs.
Et nous pensons que les états africains qui cherchent les solutions pour la crise malienne ils ne sont pas dans une situation qui les permet de chercher  des solutions pour les autres, et s'ils ont des solutions magique ils en ont plus besoin que les autres.
Le terrorisme est  devenu un jeu dans les mains des pays africains pour gagner la faveur des pays occidentaux
afin de epouvoir mâter leurs peuples.
Ce qui pousse les états qui n'ont pas des terroristes à créer des organisations terroristes ou d'inviter des terroristes étranger pour venir s'installer sur leur territoire pour attirer l'intention des occidentaux. Et l'exemple le plus vivant de ces états c'est le Mali, sans doute que le Mali a beaucoup investi dans le domaine de terrorisme pour gagner l'aide des occidentaux, mais surtout pour faire échouer les projets indépendantistes touaregs.

L'Azawad est indiscutable.


jeudi 15 mars 2012

un complot pour discréditer les azawadiens.

Il faut savoir que le groupe de CICR qui est majoritairement malien n'a pas voulu aller au camp d'Amashash,
pour mettre mettre l'opinion publique malien en réalité de ce qui s'est passé ces derniers jours dans ce camp
car cela n'est pas dans l'intérêt du Mali qui revendique la victoire après tout  désastre. En même temps le gouvernement malien est entrain de mener un spectacle des mensonges pour tromper son pauvre peuple, qui
pense qui il a une armée alors qu'il ne l'a pas.

La chose que l'armée malienne sait bien faire c'est la fuite, ou saccager les maisons des innocents et surtout
massacrer les femmes et, les enfants ou le recritement  des milices pour déclarer une guerre civile, afin de tromper la communauté internationale de la réalité de ce qui se déroule en Azawad.
Et l'armée malienne à travers l'usage des hélicoptères contre les combattants touaregs et même contre les femme et les enfants,e, à travers la fuite de son armée vers le pays voisins  l'armée malienne a prouvé son incapacité de gagner la guerre

Peut-être aussi l'état malienne a utilisé ses alliés islamistes pour empêcher l'arrivée de groupe de CICR sur le terrain de Tessalit. Et lorsque nous disons leurs allier il s'agit de ceux qui ont annoncé qu'ils sont groupe islamiste malien qui milite pour l'application de la "Charya" (la loi islamique) dans le Mali. Mais ça nous conduit à poser plusieurs questions sur la propagande de ce groupe.
-Si ce groupe combatte pour l'application de la "Charya"  en Mali, pourquoi il ne l'a pas fait avant que les azawadiens réclament l'indépendance de leur région?
-Et pourquoi ce mouvement ne quitte pas l'Azawad pour faire ces combats sur le territoire malien,s'il veulent y appliquer le "Chriya" comme ils disent?

En réalité ce groupe n'existe que dans une petite partie de la région de Kidal, et, il n'a aucune présence dans les autres régions de l'Azawad.

 

mercredi 14 mars 2012

Les soldats d'une armée qui se cachent derrière les dos de leurs femmes leurs enfants.

Il semble que l'armée malienne au lieu de combattre pour sauver ce qu'ils appellent l'unité du Mali une unité  qui n'a jamais existé, l'armée malienne a préféré de se réfugier aux pays voisins ou en de joindre Bamako pour participer aux actes des pillage et de vole menés par les peuple maliens contre les azawadiens Ces derniers jours, pour venger la défaite de leur armée honteuse face à l'armée nationale azawadienne, mais ce qui est plus étonnant c'est que les soldats maliens au lieu de protéger leurs famille en tant qu'ils n'ont pas pu protéger ce que leur gouvernement appelle "l'intégrité territoriale du Mali". Les soldats savent bien qu'il s'agit d'une intégrité qui n'a jamais existé, la raison pour laquelle ils ne sont prêt à combattre, et ils prennent la poudre d'escampette de le premier coup.


Tendit que le peuple malien saccage et vole les biens des azawadiens, les soldats maliens prennent leurs familles comme de boucliers humains à l'intérieur de camp "Amashash", pour la première fois on a assisté à un père qui
se cache derrière le dos de son enfant.
En réalité l'armée malienne garde ses famille à l'intérieur du camp pour deux raison:

-1-Pour les utilisées comme des bouclier humains contre l'offensive de l'armée nationale azawadienne afin de l'accuser de commettre des exactions contre les civils.
-2-Pour profiter de la nourriture larguée par les avions américaines, sous prétexte de ravitailler les civils encerclés dans les camp.

Et l'armée malienne est allé dans ses mensonges jusqu'à dire que les nomades ont fuit par crainte de représailles
par les combattants touaregs pour se réfugier dans un camp occupé par l'armée malienne, et ça c'est un pur mensonge que personne  ne peut croire que les combattants touaregs qui n'ont jamais commis des exactions
contre les civils maliens en Azawad peuvent les commettre contre leurs propres civils.

Mais il ne faut pas oublier que l'armée malienne est une armée sauvage qui massacre même les animaux, alors
comment une personne peut se réfugier  dans un camp occupé par cette armée pour demander sa protection?

dimanche 4 mars 2012

L'Algérie n'est pas dans une situation qui la permet de chercher des solutions pour les autre.

Tout le monde observe l'attachement de l'Algérie aux autorités maliennes en ce qui concerne le problème azawadien, et l'Algérie ne cache pas son soutient au Mali, car l’existence d'un état azawadien pour elle ça veut tout simplement sa disparition, lorsque les responsables algériens annoncent que, que l'unité du Mali doit être le cadre toutes négociations. Comme l'avait dit un responsable algérien lors d'un rencontre en Mauritanie, un rencontre qui a pour objet: "faire l'amalgame entre l'Armée nationale azawadienne et Aqmi (Al-qaïda au Maghreb islamique)".
En réalité tous savent que l'Algérie n'est pas dans une situation qui la permet de chercher des solutions pour les autres, car si elle a des solutions, elle en ai vraiment plus besoin que les autres, elle qui vivent dans une guerre depuis son indépendance jusqu'à nos jours. Et je pense qu'il vaut mieux pour l'Algérie de chercher des solutions pour ses propres problème qui sont bien plut beaucoup que les nôtres.

Algérie  a plus d'un problème dès terrorisme aux divers problèmes de corruption en passant par le problème touareg, berbère, le frontière avec le Maroc, le chômage...etc.
Alors nous pensons que si l'Algérie a quelque chose à faire pour les touaregs azawadiens et, les azawadiens en général, il vaut mieux de le faire pour les touaregs de l'Ahaggar, qui vivent dans une situation qui n'est pas bien plus favorable que seule de leurs frères en Azawad, sachant que l'Ahaggar  est la victime en Algérie des mêmes politique que l'azawad au Mali, la solution pour les problèmes touaregs ne peut être que l'indépendance de leurs territoires qu furent liés à des états nations créés par la colonisation, et les touaregs il n'ont pas été consulté en ce qui concerne le sort de leurs territoires pendant la période des indépendantistes.

mardi 28 février 2012

Les élections ne se déroulerons jamais sur notre cher territoire

A travers la voix de ses ministres la France nous a indiqué qu'elle défendra jusqu'au bout  sa fabrication et sa création qui est le Mali. Nous savons que le Mali est un pays "made in France", et on peut dire que le Mali est l'enfant illégitime de la France, mais aussi c'est un enfant qui est né  mort, et le Mali c'est l'état qui n'a jamais pu exister malgré le soutien de sa maîtresse la France.
Nous informons la communauté internationale que les élections  présidentielles malienne ne se déroulerons jamais sur notre cher territoire azawadien, et notre cher peuple a montré sa rupture avec l'état malien à travers des manifestations pacifiques, et le Mali aussi a montré et prouver  sa méfiance et son hostilité au peuple touareg, et maure à travers ses actes ignobles, et ses crimes organisés contre le peuple azawadien. Même le peuple malien a fait une forte démonstration pour prouver au monde son incapacité de vivre en paix avec le peuple azawadien et ces derniers évènements qui ont eu lieu dans les ville malienne nous montre ça. Une incapacité que les maliens ont montré à travers leurs actes irresponsables, lorsqu'ils ont saccagé et piller les bien des touaregs et des maures.


Mais nous informons la communauté internationale  aussi que nous somme prêt à facilité aux ressortissants maliens qui sont en Azawad d'élire leurs candidats sur notre territoire. Et nous sommes prêt aussi  à évacuer tous les maliens qui veulent rejoindre leurs pays.  

dimanche 19 février 2012

Il n'y a pas la paix sans l'Azawad

Aucune solution autre que l'indépendance de l'Azawad ne sera pas un solution efficace, et durable, les accords d'hypocrisie signés avec  le gouvernement terroriste du Mali en complicité avec certains hypocrites touaregs ne serons qu'une solution qui ne peut durer que quelques moi, ou plutôt quelques jours.
L'indépendance de l'Azawad est une volonté populaire, alors je pense qu'on ne peut pas mater la volonté d'un peuple, la raison pour laquelle nous voyons que la question touarègue est une problème qui persiste depuis l'indépendance des ex-colonne française qui ont hérité le territoire touareg, ou le territoire dominé par les touaregs avant la colonisation.
Et la chose qu'on ne peut jamais nier c'est la grande différence sociale, culturelle et économique entre   l'Azawad et le Mali, mais la même chose s'observe entre l'Ahaggar-Ajjer et, le reste de l'Algérie, ainsi entre tous les territoires  les  pays qui les ont hérité, sachant que ces pays sont des pays créés par la France.

Nous, on est pas contre l'unité comme nos ennemis veulent le disent. Au contraire nous, on est avec ce qui nous unit, et non pas avec ce qui nous sépare. Mais ce qui nous sépare ce sont les frontières de ces états, la raison pour laquelle  on est contre le Mali, mais pas seulement le Mali, on est contre tous ces pays créés par la France, qui ont hérité nos territoires.


mercredi 15 février 2012

La France doit dire qu'elle est derrière le Mali, au lieu de dire qu'elle est à côté du Mali

Le ministre français de la coopération l'a dit et pourtant il n'a pas besoin de le dire, la France n'est pas seulement au côté du Mali, mais aussi elle est derrière le Mali, car c'est grâce à la France le Mali a vu le soleil, et c'est grâce à elle aussi il a pu mater toutes les révolutions touarègues, mais ni la France ni le Mali ne pourront jamais mater la volonté de notre peuple.
Et si les maliens compte sur l'aide de leurs maîtres nous, nous ne comptons que sur nos combattants, et la volonté de notre peuple.
Si la France pense que la stabilité et, la sécurité dans le sahel est liée à l'unité de ces états qu'elle a créé elle même, sans consulté les touaregs, ça veut dire tout simplement  qu’elle est trompée dans son analyse, et dans son regard aux problèmes de l'Azawad  et à la question touarègue en général.
Notre message est très claire:
Ne vous trompez pas l'unité de du Mali ne fera que dégrader  la situation sécuritaire dans le sahel, car l'indépendance de l'Azawad, est une revendication indiscutable pour les touaregs et, la plus part des asawadiens, et l’existence d'un état qui peut nous aider à garder et à conserver notre culture est une nécessité indispensable, la raison pour laquelle nous resterons derrière nos armes et derrière nos revendications jusqu'au bout.

Le Mali compte sur la France ,mais nous, nous ne comptons que sur notre peuple et ça volonté, et si l'Azawad ne sera pas libre aujourd'hui il le sera demain.